Hernies de l'aine

Durée de l’intervention Moins d'1 heure

Durée moyenne d’hospitalisation 1 jour (ambulatoire)

Image hernie inguinale

  • intervention peu douloureuse
  • sous anesthésie générale

Informations mise à jour le 14/03/2017

Télécharger la fiche

La fiche d'information patient officielle sur la cure de hernie, ainsi que le formulaire de consentement à la chirurgie pour hernie sont consultables et téléchargeables.

Indications

Une hernie inguinale ou crurale est une saillie de contenu abdominal au niveau de  l’aine qui est une zone de faiblesse habituelle des muscles abdominaux. La correction de ces hernies est habituellement recommandée pour éviter le risque d’étranglement (en particulier d’intestin, ce qui cause une occlusion intestinale et impose de faire une chirurgie en urgence, bien plus complexe et risquée qu’une chirurgie programmée), et pour éviter que la hernie n’augmente de taille, ou pour améliorer des symptômes (gêne aux activités physiques voire des douleurs). Noter bien qu’une hernie ayant apparu ne régressera jamais spontanément mais aura toujours tendance à augmenter en taille.

Techniques d'intervention

L’intervention consiste à replacer le contenu du sac herniaire dans la cavité abdominale et renforcer la zone de faiblesse de la paroi abdominale. Plusieurs variantes techniques existent pour renforcer la paroi abdominale, mais la plupart du temps l’intervention consiste en la pose d’une prothèse de paroi (ou "plaque") au niveau de l’orifice de la hernie. Il s’agit d’une prothèse en matériau inerte, qui est prévue pour s’intégrer aux muscles, et qui est souple (on ne la « sent » pas une fois posée). 

 La mise en place de la prothèse peut s'effectuer de deux manières :

  • par laparoscopie (ou cœlioscopie) : technique la plus fréquemment utilisée, la plus récente, et mini-invasive, consistant à réaliser plusieurs petites incisions (3 incisions d’un centimètre). Cette technique présente l’intérêt d’être peu agressive, réduisant les douleurs post-opératoires et permettant une reprise plus rapide des activités quotidiennes
  • technique traditionnelle par voie ouverte, plus rarement utilisée, consistant en une incision en regard de la hernie, réalisant une cicatrice de 5 à 8 cm environ.

Après l'intervention

  • hors cas bien spécifique (patient âgé et/ou ayant des pathologies multiples), la cure de hernie de l’aine est faite en ambulatoire, donc pas de nuitée passée en hospitalisation) , et le soir-même de l’intervention vous pourrez vous déplacer, boire et manger.
  • prise d'antalgiques simples (paracétamol et anti-inflammatoire)
  • reprise précoce des activités quotidiennes courantes et des activités légères
  • pas de régime alimentaire post-opératoire particulier
  • arrêt de travail de 1 à 4 semaines selon le caractère physique ou non des activités professionnelles
  • consultation post-opératoire 1 mois après l’intervention par votre chirurgien
  • reprise des activités physiques et sportives normales après 1 mois

Inconvénients de l'intervention

Inconvénients, risques et contraintes de l'intervention

  • en cas de hernie volumineuse ou récidivée : un sérome (poche de liquide située sous la peau pouvant progressivement augmenter de volume et nécessiter une ponction) peut survenir après l’intervention
  • des ecchymoses peuvent diffuser dans les tissus de la verge et des bourses (5 à 10% des cas)
  • infection de la prothèse qui peut nécessiter une réintervention (moins de 0,35% des cas)
  • en cas de cœlioscopie : des douleurs vers les épaules ou sous les côtes peuvent survenir le lendemainde l’intervention et disparaissent en 24/48h
  • une ecchymose ou une inflammation locale avec augmentation de la taille des bourses est fréquente et disparaît en quelques jours
  • un hématome sous la peau pouvant descendre jusque dans la bourse peut apparaître. Généralement, il disparaît tout seul mais dans de rares cas (si volumineux ou douloureux), une ponction voire une réintervention pourra être nécessaire
  • chez les patients ayant un problème de prostate : des difficultés à uriner, pouvant justifier une hospitalisation de quelques jours supplémentaires voire en de rares cas, la mise en place d’une sonde urinaire.

MVM
Millénaire Viscéral Montpellier - Cabinet MVM chirurgie viscérale

Centre de traitement
viscéral

Tél. : 04 67 42 19 70
Fax : 04 67 42 42 66

Ce site est à but informatif et ne remplace en aucun cas une consultation

  1. Mentions légales
  2. Plan de site
  3. © Millénaire Viscéral Montpellier - Cabinet MVM chirurgie viscérale - Réalisation Metycea