Chirurgie de la rate (Splénectomie ou ablation de la rate)

Durée de l’intervention 1 à 2 heures

Durée moyenne d’hospitalisation 2 à 4 jours

Image rate

  • intervention peu douloureuse
  • sous anesthésie générale

Informations mise à jour le 13/03/2017

Indications

La splénectomie consiste en une ablation de la rate en raison de problèmes hématologiques ou résultant de traumatismes :

  • Traumatismes : Accidents de la voie publique (rupture de la rate), accidents sportifs
  • Maladies auto-immunes : Anémie hémolytique
  • Troubles sanguins : Thalassémies, anémies à cellule falciforme (drépanocytose), purpura thrombopénique idiopathique (PTI) et maladies des globules rouges (sphérocytose)
  • Hypertrophie de la rate
  • Kystes spléniques et tumeurs bénignes de la rate
  • Certaines formes de leucémie ou de lymphome

Techniques d'intervention

L’intervention consiste à identifier, obturer et sectionner les artères et les veines vascularisant la rate, puis à la décoller de ses attaches au diaphragme.

Deux techniques possibles :

  • par laparoscopie (ou cœlioscopie) : technique la plus fréquemment utilisée, la plus récente, et mini-invasive, consistant à réaliser plusieurs petites incisions de moins d'un centimètre. Cette technique présente l’intérêt d’être peu agressive, provoquant peu de douleurs post-opératoires et permettant une reprise plus rapide des activités quotidiennes
  • par laparotomie :technique ancienne par voie ouverte, consistant en la réalisation d’une seule incision, unique mais bien plus volumineuse que pour la cœlioscopie ; elle est beaucoup plus rarement utilisée, surtout en cas de traumatisme ou en cas de rate massive

Après l'intervention

  • prise d'antalgiques simples (paracétamol)
  • reprise possiblement rapide des activités quotidiennes courantes et activités légères
  • reprise des activités physiques et sportives normales après 1 mois
  • pas de régime alimentaire post-opératoire particulier
  • arrêt de travail de 2 à 4 semaines, selon le caractère physique ou non de la profession
  • en cas de cœlioscopie : des douleurs vers les épaules ou sous les côtes peuvent survenir le lendemain de l’intervention et disparaissent en 24/48h
  • consultation post-opératoire 1 mois après l’intervention par votre chirurgien

Inconvénients de l'intervention

Risques et inconvénients de l'intervention

A court terme : 

  • - les complications inhérentes à toute chirurgie abdominale : hémorragie, infection, abcès de paroi, phlébite, embolie pulmonaire... sachant que les complications graves sont très rares et les complications mineures plus fréquentes
  • les complications spécifiques de la splénectomie : épanchement pleural, bénin et n'imposant pas de traitement spécifique la plupart du temps (sinon kinésithérapie, très rarement une ponction pleurale) ; hémorragie de la rate pouvant imposer la conversion d'une cœlioscopie en laparotomie et/ou une transfusion (très rare); pancréatite ou fistule pancréatique (rare)

Sur le long terme :

  • sur-risque d’infections à germes pneumocoque, Haemophilus et méningocoque, surtout chez les enfants / âge < 15 ans
  • nécessité d’une vaccination contre les germes pneumocoque, Haemophilus et méningocoque
  • nécessité de prise de traitement antibiotique préventif pendant 2 ans

MVM
Millénaire Viscéral Montpellier - Cabinet MVM chirurgie viscérale

Centre de traitement
viscéral

Tél. : 04 67 42 19 70
Fax : 04 67 42 42 66

Ce site est à but informatif et ne remplace en aucun cas une consultation

  1. Mentions légales
  2. Plan de site
  3. © Millénaire Viscéral Montpellier - Cabinet MVM chirurgie viscérale - Réalisation Metycea