Appendicectomie

Durée de l’intervention ½ heure

Durée moyenne d’hospitalisation 1 à 2 jours

Image appendicite

  • intervention peu douloureuse
  • sous anesthésie générale

Informations mise à jour le 13/03/2017

Indications

L’appendicectomie consiste en une ablation de l'appendice en raison d'une appendicite (infection de l’appendice). Son ablation n’entraîne aucune incidence sur la santé du patient.

Techniques d'intervention

L’intervention consiste à retirer l’appendice infecté en le sectionnant à sa base rattachée au colon
Deux techniques sont possibles :

  • par laparoscopie (ou cœlioscopie) : technique la plus fréquemment utilisée, la plus récente, et mini-invasive, consistant à réaliser plusieurs petites incisions (en général trois). Cette technique présente l’intérêt d’être peu agressive, réduisant les douleurs post-opératoires et permettant une reprise plus rapide des activités quotidiennes et laissant des cicatrices très peu visibles.
  • par laparotomie : technique ancienne par voie ouverte, consistant en une seule incision mais bien plus grande qu’en cœlioscopie ; elle est utilisée généralement pour les appendicites sévères avec péritonite

Après l'intervention

La rapidité de récupération post-opératoire après appendicite est très variable, sachant que la sévérité des différentes formes d'appendicite est elle-même très variable, allant de la simple inflammation de l'appendice à la péritonite purulente généralisée à tout l'abdomen. Il n'y a donc pas de délais de réalimentation ou de durée d'hospitalisation prédéfini. Les suites seront fonction de la sévérité de l'appendicite que votre chirurgien aura constaté. Dans la grande majorité des cas, les suites sont celles décrites ci-dessous :

  • possibilité de boire et de manger le lendemain-même de l’intervention (parfois le soir-même)
  • prise d'antalgiques simples (paracétamol) 
  • le traitement par antibiotiques n'est pas systématique
  • reprise rapide des activités quotidiennes courantes et activités légères
  • pas de régime alimentaire post-opératoire particulier
  • arrêt de travail de 2 à 4 semaines, selon le caractère physique de la profession
  • en cas de cœlioscopie : des douleurs vers les épaules ou sous les côtes peuvent survenir le lendemain de l’intervention et disparaissent en 24/48h
  • consultation post-opératoire 1 mois après l’intervention par votre chirurgien
  • reprise des activités physiques et sportives normales après 1 mois

Inconvénients de l'intervention

  • le fait de ne plus avoir d'appendice n'a aucune répercussion sur la santé
  • puisque l'appendicite est une pathologie très fréquente, cette intervention est de réalisation extrêmement courante mais comme pour toute intervention chirurgicale, certaines complications peuvent survenir tels qu'un saignement, une réaction à l’anesthésie, une plaie d’un organe abdominal lorsque la dissection chirurgicale est compliquée en cas de péritonite ou d’antécédents chirurgicaux
  • occasionnellement il peut persister les premiers jours post-opératoires un état de suppuration dans la zone de l'appendice opéré, qui se traduit par des douleurs ou une fièvre ; cela se traite soit par un nouveau lavage abdominal, donc réintervntion sous coelioscopie, soit par une pose de drain par ponction
  • pour certaines formes particulières d’appendicite (plastron) ou chez des patients fragiles, il peut arriver de ne pas réaliser d’appendicectomie, mais traiter l’appendicite par antibiotiques
  • la durée d’hospitalisation peut être variable, de 24 heures pour une forme d’appendicite non sévère chez un patient jeune, à plusieurs jours pour des formes d’appendicite sévères (avec abcès ou péritonite) ou chez des patients fragiles

MVM
Millénaire Viscéral Montpellier - Cabinet MVM chirurgie viscérale

Centre de traitement
viscéral

Tél. : 04 67 42 19 70
Fax : 04 67 42 42 66

Ce site est à but informatif et ne remplace en aucun cas une consultation

  1. Mentions légales
  2. Plan de site
  3. © Millénaire Viscéral Montpellier - Cabinet MVM chirurgie viscérale - Réalisation Metycea